Le pantalon fait-il l’homme ? 7 mars à Genève

Les hommes en pantalon, les femmes en jupe ! Cette perception du code vestimentaire à
travers l’histoire souligne à quel point le vêtement est un marqueur de genre essentiel. En
Occident, par exemple, le pantalon symbolise la masculinité et donc le pouvoir, comme en
témoigne l’expression « porter la culotte ». Les femmes, enfermées dans une altérité dite
féminine, sont quant à elles privées de pantalon. Jusqu’à ce qu’elles s’en emparent et que
ce vêtement devienne le symbole de l’émancipation des femmes et de la transgression. Il
faut alors attendre les années 1960-1970 pour que le pantalon devienne un vêtement
mixte.
Peut-on échapper à ce principe de différentiation sexuée ? Peut-on vraiment créer du
neutre dans un domaine vestimentaire qui semble régi par des symboles masculin et
féminin ? Pourquoi la jupe ne s’impose-t-elle pas pour les deux sexes ? Afin de répondre
à ces questions, le Service égalité et la Maison de l’Histoire de l’Université de Genève
(UNIGE), en collaboration avec le Service Agenda 21 – Ville durable de la Ville de
Genève, ont invité Christine Bard à présenter une conférence intitulée « Le vêtement
unisexe, une utopie ? », le mercredi 7 mars à 18h30 à Uni Dufour (salle U300, entrée
libre). Christine Bard reviendra sur les années qui ont inventé la minijupe, le pantalon
féminin et les tenues unisexes, notamment en présentant le travail de Rudi Gernreich, un
styliste américain d’avant-garde qui se joua des codes vestimentaires.

Mercredi 7 mars, 18h30
Uni Dufour, salle U300

Dans le cadre de la Semaine de
l’égalité 2018 en Ville de Genève
«(Dés)habille ton genre !»

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

contact: Aurélie Kuntschen
+41 22 379 77 96


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *