Colloque international Les féministes et leurs archives – 26-28 mars // Le mois du genre à l’UA

Les féministes et leurs archives (1968-2018). Militantisme, mémoire et recherche

Colloque international  à Angers – Lundi 26, mardi 27 et mercredi 28 mars 2018

 

Lundi 26 mars 2018

 

13h30-14h : Café d’accueil

14h : Mot de bienvenue du comité d’organisation

et de

Christine Bard, directrice de GEDI, professeure d’histoire contemporaine, Université d’Angers

Philippe Simoneau, Vice-président recherche de l’Université d’Angers

Christian Robledo, président de l’Université d’Angers (sous réserve)

 

14h20-15h15 : Conférence inaugurale : Kate Dossett, Associate Professor of U.S. History, School of History, University of Leeds

Session 1 : Le sujet politique de l’archivage féministe

Political Identities and Feminist Archiving 

Présidence : Bibia Pavard, MCF en histoire contemporaine, Université Paris-Assas

15h15 : Judit Acsády, PhD, Senior research fellow Centre for Social Sciences , Sociology Institute

Hungarian Academy of Sciences, Budapest

« Recollecting archival sources. Reconstructing feminist past. An overview of collections, archives, and documents oh Hungarian feminist activism »

15h35 : Safran Hannah, Member of the Haifa Research Institute at Isha L’Isha the Haifa Feminist Center

« From Activism to « Archivism »: the borders of feminist archives »

15h55 : Naima Yahi, historienne associée à l’URMIS université de Nice Sophia Antipolis,  directrice de l’association Pangée Network

« Pour une histoire sociale et culturelle des femmes immigrées en France: enjeux de collecte et de valorisation des archives »

Débat 16h15 – 16h35

Pause 16h35 – 16h50

Présidence : Alban Jacquemart, MCF en science politique, Université Paris-Dauphine

16h50 : Bénédicte Grailles, MCF en archivistique, Université d’Angers

« Les féministes : une communauté d’archives ? »

17h10 : Charly Jollivet, docteur et ATER en archivistique, université d’Angers

« Une place pour le féminisme dans les services d’archives publics français ? »

17h30 : Nicole Fernandez Ferrer, déléguée générale du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir

«  Le fonds du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir : constitution et transmission d’un matrimoine audiovisuel »

Débat 17h50 – 18h10

 

MOIS du GENRE : 18h30 : Voix de Femmes dans la mêlée (1914-1918), mis en musique par Philippe Bertin avec Mathilde Forget

 

Mardi 27 mars 2018 

Session 2 : Histoire de fonds et de centres d’archives

History of archival fonds and archive centers

Présidence : Hélène Fleckinger, MCF en cinéma, Université Paris 8

9h15 : Catherine Gonnard, documentaliste à l’INA, présentation d’une projection autour des archives féministes post-68 de l’INA suivi d’une discussion

10h00: Elodie Hoppe, archiviste – Université Lumière Lyon 2

« Conservation et valorisation d’un fonds d’archives universitaires et militantes : l’exemple du Centre Louise Labé de l’Université Lumière Lyon 2 »

Débat 10h20 – 10h40

Pause 10h40 –  10h55

Présidence : Marion Charpenel, maîtresse-assistante associée, docteure en science politique, École des Mines

10h55 : Monique Dental, présidente fondatrice du Collectif de Pratiques et de Réflexions Féministes « Ruptures », animatrice des activités en réseau dans la mixité.

« Réseau Féministe « Ruptures ». 40 ans d’archives féministes : un engagement militant ».

11h15 : Chrystel Grosso, documentaliste à la confédération du Planning familial et Lydie Porée, militante de l’association départementale d’Ille-et-Vilaine et archiviste

« Les archives du Planning Familial : retour sur la mise en œuvre d’une politique de recensement, de conservation et de valorisation d’archives associatives féministes »

11h35 : Carole Vidal, militante des Archives lesbiennes (ARCL)

« Archives, Recherches, Cultures Lesbiennes de Paris (1983-2018) : des archives par et pour des militantes »

Débat 11h55 –  12h15 

Déjeuner

14h00 présentation des expositions

  • « Portraits de féministes » de Laurence Prat, photographe
  • « Les féministes et leurs archives » de Claire Judais, stagiaire GEDI

Session 3 : La place des archives dans les recherches sur la mémoire

The place of archives in research on collective memory

Présidence : Sandrine Lévêque, professeure de science politique, université Lyon 2

14h30 : Lucile Quéré, doctorante, Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne

« Une recherche sous contrôle : enquêter sur une pratique mémorielle féministe »

14h50 : Karine Bergès, MCF HDR en civilisation hispanique, Université de Cergy-Pontoise 

« « L’activisme mémoriel » des féministes autonomes madrilènes. L’association Candelas Feministas (2016-2018) »

15h10 : Sara Panata, Doctorante, Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne

« Archives et mémoires du mouvement féministe nigérian, un dialogue compliqué (1982-1992) »

Débat 15h30 – 15h50 

Pause 15h50 – 16h05

16h05 : Fatma Ramdani, MCF Langues et Littératures Etrangères, Université Lille 3

« Les projets d’archives numériques de Margaret Sanger et Jane Addams. Des histoires individuelles pour un nouveau regard sur le mouvement pour le contrôle des naissances et des suffragettes »

16h25 : Justine Zeller, doctorante en histoire contemporaine, Université Toulouse – Jean Jaurès

« Constitution et enjeux de conservation des fonds d’archives de la « deuxième vague » féministe en régions : l’exemple de Toulouse »

Débat 16h45 –  17h05

Pause 17h05 – 17h20 

Session 4  : Donner et valoriser à Angers : le Centre des Archives des féministes (CAF)

Giving and Valorizing in Angers: The Archives Center of Feminism

Présidence : Nathalie Clot, directrice de la BU, Université d’Angers 

17h20 : Florence Montreynaud, historienne et écrivaine

« Transmettre la vie »

17h40 : Cécile Meynard, professeure en littérature, Université d’Angers et Florence Alibert, MCF en Humanités numériques, Université d’Angers

« Faire participer le public à la valorisation des archives d’une écrivaine populaire. Numérisation et édition contributives du fonds Benoîte Groult ».

Débat 17h40 – 18h

18h30 : Visite du CAF

 

Mercredi 28 mars 2018

Session 5 : Des entraves à la conservation des archives féministes

Obstacles to the preservation of feminist archives

Présidence : Claire Blandin, professeure en Sciences de l’Information et de la Communication, université Paris 13

9h30 : Claudine Marissal, docteure en histoire et archiviste au Centre d’Archives et de Recherches pour l’Histoire des Femmes

« Les défis de la conservation des archives féministes : le cas du Carhif (Belgique) »

9h50 : Laetitia Overney, MCF en sociologie, ENS d’Architecture de Paris-Belleville

« Quelles archives féministes du logement social ? Une mémoire discrète et émiettée »

10h10 : Elena Smirnova, doctorante à l’Université Paris Diderot – Paris 7 et Anna Sidorevich, étudiante en Master 2 Histoire culturelle et sociale à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

« Où sont passées les archives ? Le mouvement féministe en URSS depuis 1979 et la question mémorielle »

Débat 10h30 –  10h50

Pause 10h50 – 11h10

Session 6 : Archives artistiques et littéraires : des archives féministes à part (entière) ?

Artistic and literary archives : Are they special feminist archives?

Présidence : Audrey Lasserre, Chercheuse postdoctorale en littérature, UCL (Louvain-la-Neuve)

11h10 : Monica Di Barbora, professeure, archiviste photographique et chercheure indépendante

« La mémoire photographique des féminismes. Le cas italien : 1968-1978 »

11h30 : anonymat souhaité

« Claude Cahun et Marcel Moore ou la constitution d’une archive féministe »

Débat 11h50 –  12h10

Déjeuner

Session 7 : L’évolution et la variété des formes d’archives

The evolution and variety of forms of archives

Présidence : Pauline Boivineau, docteure en histoire contemporaine, IGE GEDI, université d’Angers

14h : Clélia Barbut, Chercheuse associée au Cerlis, Université Paris Descartes et à l’EA Histoire et Critique des Arts, Université Rennes 2

« La provocation de la parole : enjeux archivistiques et féministes de l’entretien en histoire »

14h20 : Sara Panata, Doctorante, Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne

« Archives et mémoires du mouvement féministe nigérian, un dialogue compliqué (1982-1992) »

14h40 : Clotilde Lebas, anthropologue, Post-doctorante, Labex « Les passés dans le présent », Université Paris Nanterre

« Quels bruits feront-elles ? Réflexions à propos de la Grande Collecte 2017 sur la place des femmes dans la société française »

15h : Cristina Scheibe Wolff, Professor, Universidade Federal de Santa Catarina

« Mémoires du féminisme et activisme au Cône Sud: la construction d’un archive d’histoire orale »

Débat 15h20 – 15h40 

15h40-16h : Conclusion collective

 

COMITE D’ORGANISATION :

 

Bard Christine, professeure d’histoire contemporaine, directrice de GEDI, université d’Angers

Blandin Claire, professeure en sciences de l’information et de la communication, université Paris 13

Boivineau Pauline, docteure en histoire contemporaine, IGE GEDI, université d’Angers

Charpenel Marion, maîtresse-assistante associée, docteure en science politique, école des Mines

Fleckinger Hélène, MCF en cinéma, université Paris 8

Jacquemart Alban, MCF en science politique, université Paris-Dauphine

Lasserre Audrey, chercheuse postdoctorale en littérature, UCL (Louvain-la-Neuve)

Lévêque Sandrine, professeure de science politique, université Lyon 2

Pavard Bibia, MCF en histoire contemporaine, université Paris-Assas

 

 

COMITE SCIENTIFIQUE :

 

Achin Catherine, professeure de science politique, université Paris Dauphine

Artières Philippe, historien, directeur de recherche au CNRS, EHESS

Bergès Karine, MCF en civilisation espagnole contemporaine, université de Cergy-Pontoise

Binard Florence, MCF-HDR en études interculturelles, université Paris 7-Denis Diderot

Gallot Fanny, MCF en histoire contemporaine, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne

Grailles Bénédicte, MCF en archivistique, Université d’Angers

Guiard-Nedelec Alexandrine, MCF en anglais du droit, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Hedjerassi Nassira, professeure en sciences de l’éducation, université de Reims

Holmes Diana, professor, University of Leeds

Jouët Josiane, professeure émérite, université Paris 2 Panthéon-Assas

Matonti Frédérique, professeure de science politique, université Paris I-Panthéon-Sorbonne

Metz Annie, directrice de la Bibliothèque Marguerite Durand

Naudier Delphine,  sociologue, chargée de recherche au CNRS

Noye Sophie, docteure en sciences politiques

Paveau Marie-Anne, professeure en sciences du langage, université Paris 13

Plateau Nadine, militante féministe belge

Revillard Anne, professeure associée en sociologie, Sciences Po

Sepulchre Sarah, professeure, Ecole de Communication UCL (Louvain-la-Neuve)

Zancarini-Fournel Michelle, professeure d’histoire contemporaine, université Claude Bernard-Lyon-I


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.