Séminaire inter-axe: le 16 mai à Nantes

« Genre, filiation et parentalité »
Vendredi 16 mai 2014
9h30 – 12h30
à la MSH Ange Guépin – allée J. Berque – Nantes

La femme-machine et l’enfant-produit
Muriel Fabre-Magnan, professeure de droit à l’Université de Paris1 (Panthéon-Sorbonne)

Les débats sur la procréation médicalement assistée, et en particulier sur la gestation pour
autrui, se sont trouvés amalgamés avec ceux sur l’ouverture du mariage aux couples de
même sexe. Il en est résulté une confusion fort regrettable des argumentations et des
positionnements.
L’assistance médicale à la procréation pose en réalité des questions bien spécifiques : des
questions sociales, des questions anthropologiques, et enfin de façon criante des
questions d’inégalités de genre.

Devenir père en contexte homoparental, quelques différences avec le devenir
mère…
Emmanuel Gratton, psychologue et sociologue clinicien, Laboratoire de Psychologie des
Pays de la Loire, UPRES EA 4638, Université d’Angers

Les différentes formes plus ou moins reconnues d’accès à la parentalité soulignent les
frontières qui continuent de s’établir entre couples homosexuels et couples hétérosexuels.
Mais n’apparaissent pas encore les différences que l’on peut établir en droit ou en fait
entre couples lesbiens et couples gays. Loin d’abolir la différence des sexes,
l’homoparentalité révèle avec force les inégalités d’accès à la parentalité et de devenir
parent selon que l’on soit homme ou femme, qu’il s’agisse de différences biologiques et/ou
qu’il s’agisse d’assignations de genre. Nous discuterons de ces ressemblances et
dissemblances à l’aune des différents modes d’accès à la parentalité.

Le séminaire est ouvert à tout-e chercheur-e ou personne intéressé-e, quel que soit son statut, sur simple inscription auprès de annie.dussuet[arobase]univ-nantes.fr.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *