Colloque international Les féministes et leurs archives – 26-28 mars // Le mois du genre à l’UA

Les féministes et leurs archives (1968-2018). Militantisme, mémoire et recherche

Colloque international bilingue (anglais-français) à Angers – Lundi 26, mardi 27 et mercredi 28 mars 2018

14h : Mot de bienvenue par Christine Bard, directrice de GEDI, professeure d’histoire contemporaine, Université d’Angers

 

Introduction collective

14h15-15h15 : Conférence inaugurale (en cours)

Session 1 : Le sujet politique de l’archivage féministe

Political Identities and Feminist Archiving 

Présidence : Bibia Pavard, MCF en histoire contemporaine, Université Paris-Assas

15h15 : Judit Acsády, PhD, Senior research fellow Centre for Social Sciences , Sociology Institute

Hungarian Academy of Sciences, Budapest

« Recollecting archival sources. Reconstructing feminist past. An overview of collections, archives, and documents oh Hungarian feminist activism »

15h35 : Safran Hannah, Member of the Haifa Research Institute at Isha L’Isha the Haifa Feminist Center

« From Activism to « Archivism »: the borders of feminist archives »

15h55 : Naima Yahi, chercheure associée à l’URMIS (sous réserve)

Débat 16h15 – 16h35

Pause 16h35 – 16h50

Présidence : Alban Jacquemart, MCF en science politique, Université Paris-Dauphine 

16h50 : Bénédicte Grailles, MCF en archivistique, Université d’Angers

« Les féministes : une communauté d’archives ? »

17h10 : Charly Jollivet, docteur et ATER en archivistique, université d’Angers

« Une place pour le féminisme dans les services d’archives publics français ? »

Débat 17h30 – 17h50

MOIS du GENRE : 18h30 : Voix de Femmes dans la mêlée (1914-1918), mis en musique par Philippe Bertin avec Mathilde Forget

 

Mardi 27 mars 2018

Session 2 : Histoire de fonds et de centres d’archives

History of archival fonds and archive centers

Présidence : Hélène Fleckinger, MCF en cinéma, Université Paris 8

9h15 : Catherine Gonnard, documentaliste à l’INA, présentation d’une projection autour des archives féministes post-68 de l’INA suivi d’une discussion

10h : Nicole Fernandez Ferrer, déléguée générale du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir

«  Le fonds du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir : constitution et transmission d’un matrimoine audiovisuel »

10h20: Elodie Hoppe, archiviste – Université Lumière Lyon 2

« Conservation et valorisation d’un fonds d’archives universitaires et militantes : l’exemple du Centre Louise Labé de l’Université Lumière Lyon 2 »

Débat 10h40 – 11h

Pause 11h –  11h15

Présidence : Marion Charpenel, maîtresse-assistante associée, docteure en science politique, École des Mines

11h15 : Monique Dental, présidente fondatrice du Collectif de Pratiques et de Réflexions Féministes « Ruptures », animatrice des activités en réseau dans la mixité.

« Réseau Féministe « Ruptures ». 40 ans d’archives féministes : un engagement militant ».

11h35 : Chrystel Grosso, documentaliste à la confédération du Planning familial et Lydie Porée, militante de l’association départementale d’Ille-et-Vilaine et archiviste

« Les archives du Planning Familial : retour sur la mise en œuvre d’une politique de recensement, de conservation et de valorisation d’archives associatives féministes »

11h55 : Carole Vidal, militante des Archives lesbiennes (ARCL)

« Archives, Recherches, Cultures Lesbiennes de Paris (1983-2018) : des archives par et pour des militantes »

Débat 12h15 –  12h30

Déjeuner

14h00 présentation des expositions

  • « Portraits de féministes » de Laurence Prat, photographe
  • « Les féministes et leurs archives » de Claire Judais, stagiaire GEDI

Session 3 : La place des archives dans les recherches sur la mémoire

The place of archives in research on collective memory

Présidence : Sandrine Lévêque, professeure de science politique, université Lyon 2

14h30 : Lucile Quéré, doctorante, Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne

« Une recherche sous contrôle : enquêter sur une pratique mémorielle féministe »

14h50 : Karine Bergès, MCF HDR en civilisation hispanique, Université de Cergy-Pontoise 

« « L’activisme mémoriel » des féministes autonomes madrilènes. L’association Candelas Feministas (2016-2018) »

15h10 : Sara Panata, Doctorante, Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne

« Archives et mémoires du mouvement féministe nigérian, un dialogue compliqué (1982-1992) »

Débat 15h30 – 15h50

Pause 15h50 – 16h05

16h05 : Fatma Ramdani, MCF Langues et Littératures Etrangères, Université Lille 3

« Les projets d’archives numériques de Margaret Sanger et Jane Addams. Des histoires individuelles pour un nouveau regard sur le mouvement pour le contrôle des naissances et des suffragettes »

16h25 : Justine Zeller, doctorante en histoire contemporaine, Université Toulouse – Jean Jaurès

« Constitution et enjeux de conservation des fonds d’archives de la « deuxième vague » féministe en régions : l’exemple de Toulouse »

Débat 16h45 –  17h05

Pause 17h05 – 17h20

Session 4  : Donner et valoriser à Angers : le Centre des Archives des féministes (CAF)

Giving and Valorizing in Angers: The Archives Center of Feminism

Présidence : Nathalie Clot, directrice de la BU, Université d’Angers

17h20 : Florence Montreynaud, historienne et écrivaine

« Transmettre la vie »

17h40 : Cécile Meynard, professeure en littérature, Université d’Angers et Florence Alibert, MCF en Humanités numériques, Université d’Angers

« Faire participer le public à la valorisation des archives d’une écrivaine populaire. Numérisation et édition contributives du fonds Benoîte Groult ».

Débat 17h40 – 18h

18h30 : Visite du CAF

 

Mercredi 28 mars 2018

Session 5 : Des entraves à la conservation des archives féministes

Obstacles to the preservation of feminist archives

Présidence : Claire Blandin, professeure en Sciences de l’Information et de la Communication, université Paris 13

9h30 : Claudine Marissal, docteure en histoire et archiviste au Centre d’Archives et de Recherches pour l’Histoire des Femmes

« Les défis de la conservation des archives féministes : le cas du Carhif (Belgique) »

9h50 : Laetitia Overney, MCF en sociologie, ENS d’Architecture de Paris-Belleville

« Quelles archives féministes du logement social ? Une mémoire discrète et émiettée »

10h10 : Elena Smirnova, doctorante à l’Université Paris Diderot – Paris 7 et Anna Sidorevich, étudiante en Master 2 Histoire culturelle et sociale à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

« Où sont passées les archives ? Le mouvement féministe en URSS depuis 1979 et la question mémorielle »

Débat 10h30 –  10h50

Pause 10h50 – 11h10

Session 6 : Archives artistiques et littéraires : des archives féministes à part (entière) ?

Artistic and literary archives : Are they special feminist archives?

Présidence : Audrey Lasserre, Chercheuse postdoctorale en littérature, UCL (Louvain-la-Neuve)

11h10 : Monica Di Barbora, professeure, archiviste photographique et chercheure indépendante

« La mémoire photographique des féminismes. Le cas italien : 1968-1978 »

11h30 : Eve Gianoncelli, docteure en science politique, Université Paris 8

« Claude Cahun et Marcel Moore ou la constitution d’une archive féministe »

Débat 11h50 –  12h10

12h10 : présentation de l’exposition photographique

Déjeuner

Session 7 : L’évolution et la variété des formes d’archives

The evolution and variety of forms of archives

Présidence : Pauline Boivineau, docteure en histoire contemporaine, IGE GEDI, université d’Angers

14h : Clélia Barbut, Chercheuse associée au Cerlis, Université Paris Descartes et à l’EA Histoire et Critique des Arts, Université Rennes 2

« La provocation de la parole : enjeux archivistiques et féministes de l’entretien en histoire »

14h20 : Sara Panata, Doctorante, Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne

« Archives et mémoires du mouvement féministe nigérian, un dialogue compliqué (1982-1992) »

14h20 : Clotilde Lebas, anthropologue, Post-doctorante, Labex « Les passés dans le présent », Université Paris Nanterre

« Quels bruits feront-elles ? Réflexions à propos de la Grande Collecte 2017 sur la place des femmes dans la société française » 

14h40 : Cristina Scheibe Wolff, Professor, Universidade Federal de Santa Catarina

« Mémoires du féminisme et activisme au Cône Sud: la construction d’un archive d’histoire orale »

Débat 15h00 – 15h20 

15h20-15h30 : Conclusion collective

 

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *