Séminaire du 10 mars 2015 par Vincent Guérin et Amanda Ricci à Angers

« S’inventer : de l’utopie cyberféministe au transhumanisme »

Par Vincent Guérin, GEDI, Université d’Angers 

En 1985, la biologiste américaine Donna Haraway, dans un texte politique subversif, dépeint une société utopique postgenre avec comme « personnage » central le cyborg, qui transgresse les frontières de sexes, de genres, de classes, de races, etc.  Dans un texte récent (2008), deux transhumanistes reprennent l’idée du postgenre dans une perspective posthumaine. Parmi la multiplicité des voies d’accès au postgenre, ils évoquent l’ectogénèse (l’utérus artificiel) : une gestation complète extracorporelle.  Ces deux textes sont une invitation à nous interroger sur la condition humaine présente et à venir, sa soumission à la contingence (l’indéterminé), le hasard, la finitude et notre capacité/ puissance technicienne à s’en affranchir.

Nous avons le plaisir pour ce séminaire de recevoir également une chercheure québécoise qui nous parlera des recherches effectuées dans le cadre de sa thèse.

« Le féminisme des femmes immigrantes et Amérindiennes à Montréal des années 1960 à 1980 dans ses dimensions locales et transnationales » 

Par Amanda Ricci, doctorante à l’Université Mc Gill (Montréal)

Les historiens et historiennes du féminisme ont mis en évidence l’existence de plusieurs mouvements féministes pendant les années soixante, soixante-dix, et quatre-vingts, ainsi que certains facteurs, comme la discrimination raciale, qui empêchaient la solidarité entre les femmes. Ces questions étaient particulièrement complexes à Montréal (Québec, Canada), une ville majoritairement francophone, avec une minorité anglophone, des populations immigrantes, et entourée par les communautés amérindiennes.

Nous nous concentrons sur deux études de cas: le militantisme chez les Montréalaises nées en Haïti, les immigrantes haïtiennes, et chez les femmes Autochtones de Kahnawake, une communauté Mohawk très proche de Montréal d’environ 7000 habitants. Les Mohawks constituaient l’une des six grandes nations iroquoises, avec une réputation qui traverse le continent nord-américain pour leur leadership et leur militantisme. Cet exposé abordera ces questions dans leurs dimensions locales et transnationales.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *